Preserving data ecosystems

Blog Header

Atempo News

Coronavirus : Atempo répond à l'appel de Cédric O et propose gratuitement sa solution de sauvegarde Lina

ban-COVID-2019-CédricO-linkediln2-Fr

Paris, le 17 mars 2020 - Atempo, leader européen des solutions de protection du patrimoine numérique professionnel avec une présence internationale, répond à l’appel lancé par Cédric O, le secrétaire d’Etat au numérique. L’entreprise met à disposition gratuitement sa solution de sauvegarde professionnelle, Lina, dédiée aux postes de travail, pour une durée de 3 mois.

Pour limiter la propagation du coronavirus, le gouvernement conseille fortement aux entreprises de faciliter le télétravail pour leurs employés. Pour limiter l’impact sanitaire et économique de l’épidémie, le travail à domicile permet la continuité d’activité pour l’entreprise. Cette solution, certes nécessaire pour ralentir la propagation du virus, augmente la surface d’exposition des entreprises aux risques de cybermalveillance. Atempo et ses experts pensent que le nombre d’attaques malveillantes devrait fortement croître dans les prochains jours.

En répondant à la sollicitation de Cédric O, Secrétaire d'Etat au numérique, Atempo rend gratuite sa solution Lina pendant une période de 3 mois reconductible en cas de prolongation de la crise. Atempo propose librement les nouvelles licences et les extensions de parcs existants pour absorber le pic d’activité des postes en télétravail.

Lina est une solution labellisée “France CyberSecurity” et “Utilisé par les Armées Françaises”. Elle est considérée et s’impose comme le dernier rempart face aux cyberattaques. Elle permet de restaurer, en totale autonomie, sans assistance de la Direction informatique, les données utilisateurs des postes de travail qui auraient été cryptolockées ou attaquées par des virus.

La situation hors norme que l’Europe subit avec cette pandémie, nous demande d’être tous solidaires et de contribuer à notre niveau à la bonne marche de la continuité de l’activité des entreprises, précise Luc d’Urso, CEO d’Atempo. «Il est de notre devoir de protéger les organisations publiques comme privées des cybercriminels qui profitent du trouble pour perpétrer leurs forfaits. De très nombreux membres d’Hexatrust se sont également mobilisés pour apporter leur contribution. Nous demandons que les juges appliquent les peines maximales pour les cybercriminels qui profiteraient de cette crise pour aggraver les difficultés économiques ou s’enrichir et que le Ministère de la Justice communique largement sur cette directive rapidement ».

 

Topics: Company News, Press Releases, Annonces Presse, Infos Societe, COVID-19


Laissez un commentaire